La Convention pour la Gestion des Eaux de Ballast (OMI)

La convention BWM est entrée en vigueur le 8 septembre dernier avec la signature de la Finlande ce qui porte le nombre de signataire à 52 états représentant 35.1441% du tonnage mondial.

---->  Statut actuel de la convention BWM  <----

Aperçu des exigences de la Convention BWM

logo-omi

La Convention BMW  est le diminutif communément utilisé pour faire référence à «  la Convention Internationale pour le Contrôle et la Gestion des Eaux de Ballast et Sédiments des Navires » adoptée par l’Organisation Maritime Internationale (OMI) en février 2004. La Convention BWM est composée de 22 articles et d’une annexe incluant 5 sections  (A à E). Depuis l’adoption de cette Convention et dans le but d’encourager sa mise en place, 14 directives techniques ont été développées à l'attention des autorités portuaires, des armateurs,  des états du pavillon, des équipementiers et les sociétés de classe.

---->  La convention BWM et ses directives sont consultables sur le site Globallast  <----

---->  Retrouvez les dates butoires pour être en conformité avec la convention BWM  <----

---->  L'article de l'OMI : Global treaty to halt invasive aquatic species enters into force  <----

Les navires devront adopter les mesures pour la gestion des eaux de ballast selon le calendrier spécifié dans la règle B-3 "Gestion des Eaux de Ballast par les Navires" :      

Capacité des ballasts m3 Date de début de construction Date de conformité D-2
 Tous  < entrée en vigueur  A la prochaine inspection réglementaire (IOPP) suivant la date d'entrée en vigueur
 Tous  > entrée en vigueur  A la livraison

Lorsque la convention entrera en vigueur, tous les navires neufs devront être livrés avec un système de traitement des eaux de ballasts. Et tous les navires existants (navires construits avant la date d'entrée en vigueur) devront s'équipper d'un système de traitement des eaux de ballast lors de leur première inspection réglementaire (IOPP) suivant la date d'entrée en vigueur.